Charlatans imaginaires

Arts nomades (Be)

PREMIERES - Une création sur base d’infusion locale et d’histoire théâtrale

Des tréteaux, sept comédiens, des costumes, du cape et d’épée, de la musique, du presque Molière, un parfum de plantes médicinales

“ Quand on veut éviter d’être charlatan, il faut fuir les tréteaux; car, si l’on y monte, on est bien forcé d’être charlatan, sans quoi l’assemblée vous jette des pierres. ” *

Du théâtre de tréteau comme au 17e mais avec des collerettes en tuyau d’aération, un auteur très inspiré manipulé par une marionnettiste, deux sœurs généreuses mais rarement d’accord, des plantes et des fleurs médicinales en pagaille, un beau-père complotiste et libidineux, un amoureux macho-gauchiste et son cochon progressiste, une aubergiste plus musicienne que commerçante, une mystérieuse fabricoteuse (ne cherchez pas au dico, vous ne trouverez rien) et un barman laconique.
Qui manipule qui ? Qui sont les Charlatans et qui sont les cochons ?
Le décor est planté, la plume est encrée, le spectacle peut commencer.
Encore faut-il que les personnages acceptent l’histoire qu’on leur impose.

Ce spectacle, aux racines locales et à la portée universelle, est né de l’interaction avec le territoire de Lessines, capitale de la culture des Soins de Santé avec son Hôpital historique, sa tradition des plantes médicinale, des anecdotes de Thérapeutes comme en a rencontrés Magritte et une activité toujours en marche. Il est le fruit de la rencontre entre Arts nomades et le Centre culturel René Magritte, croisant la démarche théâtrale au questionnement d’un territoire… et vise versa. 

La création made in Lessines, de Molière à Magritte

Représentante du théâtre forain contemporain, la compagnie (Prix Maeterlinck du Meilleur spectacle jeune public avec “#Vu”) a posé ses pénates dans un village de Lessines.  Avec le CCRM, elle est frappée par la spécialité des soins de santé que cultive à moult égards son territoire d’adoption.
Avec, actif depuis le XIIIe siècle, l’Hôpital Notre-Dame à la Rose, Musée qui raconte l’histoire de la médecine, et tout autour de lui, se prolongeant jusque dans le pays des Collines, des quartiers et hameaux marqués par l’exploitation ancienne des plantes médicinales et aimantant toujours une activité pharmaceutique (Pranarom, Baxter…), un guérisseur local qui inspira à Magritte son motif du “Thérapeute”…

Au prisme du territoire, sur une idée du CCRM, ajoute le filtre de l’histoire du théâtre qui nous offre avec le comédien Tabarin, vedette du Pont-Neuf à l’époque du jeune Molière, le phénomène du charlatan, enchaînant sur ses tréteaux la pratique du théâtre à celle de la médecine. 

Un spectacle aux racines locales et à la portée universelle dont l’idée, inspirée juste avant la pandémie, n’en a que plus de sens à une époque qui remet au premier plan la préoccupation de la santé… Et qui fête qui plus est le 400e anniversaire de la naissance de Molière.

La compagnie

Arts Nomades est un compagnie professionnelle fondée en 2003 par la plasticienne et conteuse France Everard et le comédien, metteur en scène et auteur, Andreas Christou.
Leur travail s’articule autour de trois axes essentiels : 
La foranéïté contemporaine dans l’espace public (La Chasse aux Bêtises, NoodleBrain, Y a de la Joie, etc.)
Le théâtre jeune public (#VU – meilleur spectacle JP en 2019 aux prix Maeterlinck de la Critique – Mythwoman, etc.)
Contes et arts plastiques en intimité (l’Agence des Mythologies Parallèles, Barbe Bleue, etc.)



Sur scène :
Andreas Christou, France Everard, Aude Drossaert , Lucille Vignolle, Antonin Compère, Monique Gelders, La marionnette Presque Molière ainsi qu’en technique interactive Ambre Christou et Julie Debaene

Musique de Line Adam
Coach mouvement et danse : Oriane Varak
Coach manipulation marionnette : Michel Villée
Coach fabrication marionnette : Natasha Belova
Mise en scène : Andreas Christou
Dramaturgie : France Everard et Andreas Christou
Regard extérieur: Thierry Crozat, Les arTpenteurs
Écriture: Andreas Christou
Costumes: France Lamboray
Construction décors: La Fabrique de Théâtre
Scénographie et fabrication marionnettes : France Everard assistée de Sandrine
Avec le soutien du Centre Culturel René Magritte, de la FWB et de “Un Futur pour la Culture

THE ONE MAN CLASSIC ROCK BAND